Collège Jean Jaurès de Lomme

Contre la suppression aveugle de postes, contre la logique comptable sans réelle réflexion éducative; un blog pour soutenir et rendre visibles les actions des parents, profs et personnels éducatifs, menées autour d'un établissement du Nord de la France, ma

08 mars 2010

PETITE HISTOIRE DE C.A.

La répartition de la Dotation Horaire Globale a fini par être votée (et approuvée) par le Conseil d'Administration qui s'est réuni pour la quatrième fois jeudi dernier 4 mars.

Y assistaient :
Le principal et le principal-adjoint,
L'intendant,
Les représentants des agents (2)
La représentante de la mairie,
Les représentants des parents d'élèves.

Répartition des votes : 6 pour - 4 contre.

Certes, même si la majorité s'était prononcée pour le contre, cette répartition serait devenue quand même exécutoire. Ce n'est là qu'une des contradictions d'un système (démocratique ?) qui donne à une représentation élue le pouvoir de se prononcer sur des propositions qui lui sont faites, tout en se préservant le droit de rendre de toute façon exécutables certaines de ces propositions même si le conseil s'est prononcé contre.

Retour en arrière.

Le C.A. a été convoqué une première fois le jeudi 4 février et a du être reporté pour cause de quorum non atteint, les représentants des professeurs, des élèves, du corps éducatif et des parents d'élèves ayant décidé de le boycotter.

Convoqué à nouveau le 22 février, les professeurs en ont empêché le déroulement en en interdisant l'accès au principal et au principal-adjoint, pris "en otages".

Troisième convocation le 2 mars. Après une intervention "musicale" des professeurs lors de l'ouverture visant à en empêcher une nouvelle fois le déroulement, ils décident finalement de participer à cette réunion. Le vote de la répartition est majoritairement et massivement contre ! Le principal convoque alors dans la foulée une nouvelle commission permanente pour le lendemain et un nouveau C.A. pour le jeudi 4 mars.

Photo0056  Photo0057

Tout ça pour ça ? Uniquement pour retarder l'inéluctable ? Tels le héros de Cervantès serions nous condamnés à nous battre contre des moulins à vent ?

Photo0058

Peut-être, mais il faut savoir qu'à chaque ajournement du C.A. empêchant ainsi le vote et la remontée de la répartition horaire vers le rectorat, celui-ci est informé de la raison de cet empêchement.

Nos actions sont donc connues. Et semble t-il peu appréciées par ces décisionnaires de l'administration. Nous continuerons donc à nous battre...


Commentaires

Poster un commentaire