Collège Jean Jaurès de Lomme

Contre la suppression aveugle de postes, contre la logique comptable sans réelle réflexion éducative; un blog pour soutenir et rendre visibles les actions des parents, profs et personnels éducatifs, menées autour d'un établissement du Nord de la France, ma

09 février 2011

Ecoeurement et protestations se généralisent

La logique comptable s'applique dans tous les établissements sans réelle prise en compte éducative;
les élèves sont considérés comme des entités prêtes à s'adapter et à fonctionner dans des contextes rendus très problématiques, parfois dangereux, par des surcharges d'effectifs;
les chefs d'établissement constatent le caractère insoluble des casse-têtes d'organisation des rentrées scolaires tant sur le plan humain que sur le plan pédagogique;
note du rédacteur: je n'ai jamais vu dans nos murs autant de collègues s'interroger (voire commencer à chercher activement d'autres voies !!) à ce point sur leur avenir professionnel, écoeurés par une telle déconsidération politique du métier dans son ensemble...

 

Dans le Nord, des exemples de  mobilisation de parents, d'enseignants du primaire, du secondaire, de chefs d'établissements mais aussi d'Inspecteurs se multiplient : 

La colère des Inspecteurs de l'Education Nationale - Le Monde -

 

Le témoignage et l'action de Pierre Housez, chef d'établissement écoeuré par les suppressions de postes - La Voix du Nord

 

Ils rendent leurs palmes (des proviseurs rendent leurs palmes académiques et appellent au courage - La Voix du Nord -

La lettre de Michel ASCHER, Principal honoraire, au ministre de l'Education Nationale - copie

Écoles, collèges, lycées : la colère qui gronde (opération escargot sur l'A1, autres manifs) - Nord Eclair -


Commentaires

    C'est effectivement une logique comptable d'un incroyable cynisme qui s'applique année après année. La Rectrice aura bien mérité sa "prime à la casse"... Mais cette logique fait des dégâts monstrueux dans tous les services publics. La scolarisation des enfants dès deux ans est remise en cause pour favoriser les jardins d'éveil privés, les micro-crèches privées ont désormais la possibilité de se développer sans entrave, et les boîtes de cours particuliers font fortune à moindre frais. Totalement avec vous.
    R.Vicot
    Conseiller général

    Posté par Roger Vicot, 10 février 2011 à 16:07

Poster un commentaire