Collège Jean Jaurès de Lomme

Contre la suppression aveugle de postes, contre la logique comptable sans réelle réflexion éducative; un blog pour soutenir et rendre visibles les actions des parents, profs et personnels éducatifs, menées autour d'un établissement du Nord de la France, ma

16 février 2011

Contexte politique et doléances pour la rentrée 2011: quand les établissements scolaires demandent l'aumône...

1) Le collège Jean Jaurès de Lomme souhaite en priorité conserver la classe de 4ème (soit 28 heures poste) dont la fermeture est prévue l’an prochain

Contexte : depuis 2 ans, le calcul de la DHG s’effectue sur des chiffres en-dessous voire très en-dessous de la réalité de terrain, et nous amène à dépasser le nombre d’élèves prévu dans plusieurs classes, et à refuser des inscriptions d’élèves par manque de place :

 

378 élèves annoncés pour septembre 2010, 400 élèves présents à la rentrée, plusieurs élèves refusés par manque de place en 4ème (29 élèves par classe)

 

390 élèves annoncés pour septembre 2011, 407 élèves actuellement présents ; nos prévisions d’effectifs de 4ème pourtant très réalistes pour la rentrée 2011 (90 élèves), ont été revues à la baisse par le Rectorat( 82 élèves), ce qui nous empêchera d’accueillir tout le monde :

- cette année : 78 élèves en 5ème, 115 élèves en 4ème ; compte tenu des statistiques des redoublements (le passage en 3ème n’étant pas de droit, contrairement de la 5è à la 4è), la prévision de 90 élèves en 4ème l’an prochain est plus que raisonnable, elle est réaliste.

 

- la DHG a pourtant été calculée par le Rectorat sur un total prévisionnel de 82 élèves en 4ème, ce qui atteint juste le seuil d’élèves pour supprimer une classe ; conséquences certaines : classes incapables d’accueillir tous les élèves réellement présents, inscriptions supplémentaires en 4ème impossibles dans ce collège.

 

2) Nous attirons également l’attention sur d’autres conséquences pour lesquelles nous n’osons même plus réclamer de moyens, par crainte de ne même pas être entendus, mais nous tenons à souligner la mise en difficulté pédagogique et sécuritaire ou la disparition de nombreux dispositifs, qui auraient également nécessité d’être considérés:

 

- dédoublement de classes en Travaux Pratiques de SVT, Sc.Physique, EPS (natation supprimée en 2010 pourtant dans le socle), technologie, langues, bilangue.


Commentaires

Poster un commentaire