Collège Jean Jaurès de Lomme

Contre la suppression aveugle de postes, contre la logique comptable sans réelle réflexion éducative; un blog pour soutenir et rendre visibles les actions des parents, profs et personnels éducatifs, menées autour d'un établissement du Nord de la France, ma

09 mars 2011

2010: bilan des actions, réactions de l'Inspection d'Académie

 

 

52 heures poste supprimées au lieu de 66, le problème reste le même…

college_jean_jaures_on_ne_veut_pas_moin_289446A l’issue de notre première action le 28 février dernier (comptage des élèves oubliés par le Rectorat en présence des médias) pour protester contre la suppression de 66 heures poste, nous avons obtenu 6 heures en retour, soutenus par le courrier de Mr le Député Maire Yves Durand (blog), présent sur les lieux avec Mr le Conseiller Général Roger Vicot (blog). Nous les en remercions.

8 heures poste auraient également été rendues pour permettre un service complet de plusieurs profs, devant l’impossibilité technique de les “caser” dans un autre établissement une heure ou deux.


...notre établissement (comme tant d’autres) reste sujet à un véritable démantèlement

Plus de 50 heures supprimées, soit 10% de moyens en moins pour la rentrée 2010; conséquences:

- 2 classes fermées;

- classes surchargées (28 élèves par classe dans des salles trop petites);

- dédoublements supprimés (langues: niveau 2 impossible à acquérir, pourtant dans les programmes de collège; natation supprimée, pourtant dans le socle commun de compétences obligatoires);

- 2 postes d’enseignants supprimés (1 en français en 2010, 1 en maths en 2011);

- plusieurs professeurs en complément de service, fragilisation des équipes pédagogiques, augmentation de la violence: voir à ce sujet notre contribution à la réflexion sur les états généraux de la sécurité à l’école

- théâtre supprimé, pourtant considéré comme complément pédagogique très motivant;

- section sportive régionale handball mise à mal, pourtant intégrée au projet d’établissement et concernant 38 élèves (situation encore plus invraisemblable à la lecture de la dernière circulaire officielle n°2010-38 du 16 mars 2010, encourageant le développement des sections sportives dans les collèges!…);

- travaux pratiques de SVT, sciences physiques, technologie, problématiques voire dangereux;

- horaires minimums dans toutes les matières, soit l’impossibilité d’approfondir les programmes, alors que plus de la moitié de nos élèves sont issus de catégories socio-professionnelles défavorisées, et sont peu réceptifs à la culture et à l’attitude scolaire nécessaires pour s’approprier les programmes en peu de temps.

La lutte continue: elle sera d’abord administrative…

Pétitions mises en lignes par les syndicats, téléchargées et signées par la quasi totalité des enseignants du collège:

- REFUS DES HEURES SUPPLEMENTAIRES pour la rentrée 2010, quand la base des enseignements est à ce point bousculée par la suppression massive de postes et d’heures poste;

p_tition_heures_sup1p_tition_heures_sup2

 

 

- REFUS D'ETRE TUTEUR D'UN STAGIAIRE A TEMPS PLEIN, quand les conditions d'entrée dans le métier sont à ce point dégradées, démotivantes et irréfléchies;

Image1 Image3 Image4 Image5 Image2

 

…puis devra tôt ou tard prendre une tournure plus forte

col_reLa façon dont nous avons été entendus et considérés malgré des revendications fortes et légitimes (ici, à l’Inspection d’Académie de Lille, là au ministère de l’Education Nationale à Paris), montre à quel point notre lutte ne peut plus faire l’économie d’actions plus fortes ou de mobilisation de masse.

Lecteurs de ce blog, vous pouvez dès maintenant écrire un commentaire à ce sujet, nominatif ou anonyme (cliquez sur “commentaire” en bas de ce message), ou nous contacter à l’adresse suivante:

jeanjaureslomme@gmail.com


Commentaires

    cette destruction systématique des services publiques, organisé par le traité de Lisbonne, est scandaleuse ... et nos enfants en sont et seront les 1eres victimes...

    Bravo à tous ceux qui s'opposent à ces mesures iniques !!

    Posté par jld BD, 20 mai 2010 à 09:16
  • Collège Hergé de Gondecourt: refus des stagiaires à plein temps

    On a le même problème à Hergé. On a tous refusé d'être maître de stage. Si tout le monde fait pareil...Plus efficace qu'un bulletin de vote.

    Posté par Stéphane Marqué, 22 mai 2010 à 00:27
  • Les conseils d’administration dans lesquels les élus Lommois sont membres de droit viennent de se dérouler.

    Comme nous l’avions évoqué dans la motion votée par le dernier conseil communal, la politique de retrait de moyens aura des conséquences dans tous les établissements scolaires situés sur notre commune, collèges et lycées, en attente de la carte scolaire après les cantonales pour les écoles.

    Les chefs d’établissements ont fait, comme à leur habitude, du mieux qu’ils pouvaient pour, à partir de la dotation globale horaire qui leur est allouée, répartir celle-ci afin d’assurer le fonctionnement pédagogique de leur structure.

    Si tous les établissements ne sont pas concernés par la suppression directe de postes, le collège jean Jaurès et le lycée Jean Prouvé subiront des pertes d’heures conséquentes alors que les effectifs resteront stables pour l’un et baisseront légèrement pour l’autre (réforme de la STI oblige).

    Dans tous les cas, la politique de grignotage, année par année, subit par les équipes enseignantes, affaiblira le suivi pédagogique des élèves qui sont en droit, à Lomme comme ailleurs, d’attendre un sort différent et pour tout dire meilleur.

    Est-ce d‘ailleurs un hasard si les compléments de services se multiplient partout à outrance, contraignant un enseignant à exercer sur 2 voire 3 établissements ?

    Est-ce un hasard si les suppressions touchent également les personnels d’encadrement dont pourtant le lycée S.Delaunay a fortement besoin ?

    Est-ce un hasard si la politique de remplacement, déjà problématique, subira de manière inéluctable les conséquences de la logique comptable menée par Mme la Rectrice ?

    Faut-il se féliciter qu’un lycée récupère des moyens non négligeables, conséquence de la fermeture d’un autre établissement lillois ?

    Au final, les enseignants et parents d’élèves rencontrés ont le sentiment d’un gâchis monumental et oscillent entre colère et résignation.

    Il est bien évident que nous soutiendrons les uns et les autres afin d’assurer le meilleur service public d’éducation sur notre commune ainsi que sur tout le territoire national.

    Posté par caremelle, 22 février 2011 à 18:39

Poster un commentaire